Choisir son premier scenario

Par labaruss

Le bon scénario pour bien débuter

Vous êtes inscrit et connecté et devant le choix des scénarios. C’est votre première partie et  vous faites le tour des scénarios jouables sans avoir trop de repères pour choisir. Tous ne sont pas aussi facile d’accès.

Eylau

Ce qu’il y’a de bien avec Eylau c’est que les choses sont simples à gérer : pas ou peu de traits, que vous pouvez même oublier. Les armées sont en positions frontales donc pas de grands mouvements d’approche. La météo aide pas car elle réduit le commandement et supprime les bonus pour conduite sur route. Mais c’est bien là peu de choses face au caractère des autres scénarios.

Avec Eylau vous allez découvrir la simple complémentarité des troupes. Concentrez-vous sur cela c’est bien suffisant.

Austerlitz

Austerlitz est très typé par la caractérisation des armées. D’une part les français sont vétérans vu leur expérience au combat (moral de 7), d’autre part Napoléon dispose du trait Stratège qui ajoute une phase de jeu au seul bénéfice de l’armée française. Enfin le champ de bataille est inhabituellement vaste – il faut donc aimer manœuvrer, et vous aller oublier si vous jouez français que les austro-russes reçoivent les renforts de Constantin au tour 4 par la route d’Austerlitz. Choisissez plutôt ce scénario si vous vous sentez déjà à l’aise avec les règles.

Ligny

Ligny est également très typé. A cela plusieurs raisons. En premier lieu il faut bien comprendre les handicaps de l’armée russo-prussienne. Celle-ci est Passive (-1 au Mvt si non commandée) et l’infanterie du corps de Thielmann est sous le trait « Couvrir » qui lui interdit  de se montrer trop offensif. Du coté français, Napoléon dispose de Charisme qui s’il n’est pas bien utilisé peut vous conduire à votre perte. Ensuite il faut à Ligny commencer à composer avec le paysage et donc maitriser les règles inhérente d’une part au terrains accidentés puis les détails propre à chacun ! Cela fait beaucoup.

Waterloo

Scénario difficile qui à l’opposé d’Austerlitz nous pousse à une gestion très rigoureuse des déplacements étant donné l’exiguité du champ de bataille. Il faut savoir gérer le timing si vous jouez coalisé et gérer en défensif, ne pas subir trop de pertes et finir débordé jusqu’à l’arrivée des prussiens. A l’opposé le joueur français doit tenter de forcer les positions coalisées et empêcher de subir de plein fouet la vague prussienne lorsqu’elle arrive. Mais si vous débutez vous ne savez pas encore comment jouer agressif donc vous aller vous planter ! A éviter.

Wagram

Vaste carte, grandes armées. Les tours sont longs. Il est plus aisé de jouer français étant donné leur sur-effectif.

Les « Soumont »

Aucun trait. Faciles à jouer pour découvrir les règles mais sans la portée historique des autres batailles. A voir donc suivant votre sensibilité !


Répondre