Le ralliement B-A BA

Par labaruss

Aucune règle ne mérite plus d’attention que celle du ralliement si vous ne voulez pas perdre vos premières parties.

Le ralliement est avec le principe des pertes l’épine dorsale du jeu. C’est cette ensemble de courts points qui donne globalement l’idée même de la conduite du jeu, des grandes règles à respecter.

Le commandement tu respecteras

Vos généraux de corps n’ont pas comme les troupes de Valeur Combattive (Vc). A la place ils disposent d’une valeur de Commandement (Cd). Cette valeur oscille entre 3 et 5 – quatre la plupart du temps. Cela signifie que seules les troupes situées dans un rayon de 4 hexagones sont commandées en début de tour. Le commandement est vérifié au début de chaque phase de jeu. Pour être commandée une brigade (un pion) doit se trouver dans l’aire de commandement d’un supérieur hiérarchique en ordre. Gare au désordre des généraux car ils ne sont plus aptes à commander !

Les conséquences d’une absence de commandement sont multiples. Petit tour d’horizon.

Maintenir le moral des troupes

Une bonne armée est une armée bien commandée. Rien de pire que des hommes lachés par leur hiérarchie. Les officiers ça râle, ça invective pour qu’on garde les rangs, mais au fond sans cette coordination, foutre dieu qu’on serait tentés d’aller secourir celui tombé et gémissant, le porter vers l’arrière et rompre nos rangs ou de nourrir le compte des « missed » et « disparus ».

Règle « A mon commandement ! « 

En fin de tour, durant la phase de ralliement, chaque unité commandée n’ayant pas livré combat (pas d’attaque ni soutien) regagne 1 point de moral. N’allez pas imaginer que les troupes font le plein de ce carburant auprès des généraux, non ! C’est une règle à « contre effet » car sans elle le moral ne ferait que chuter. Ah si ! sans être commandé on n’a qu’un seul truc qui nous conforte un peu : être détaché sur un village. Normal y’a des filles et du saucisson…

Tenir les rangs et rallier ceux qui doutent

Perdre 1 Vc n’est pas perdre 400 hommes dans une grande explosion. Lorsque la valeur combative diminue cela figure quelques pertes humaines certes, mais aussi et surtout l’abandon des postes par la déroute progressive de forces la composant. La règle décrit deux moyens pour contrer ces déroutes et faire en sorte que la valeur combative soit maintenue.

Règle « Au drapeau ! »

Impossible de figurer les drapeaux des formations à notre échelle. La règle plante par contre l’idée qu’un pion situé à proximité immédiate d’un supérieur hiérarchique et hors de pression ennemie, gagne 1 Vc en phase ralliement. Nous admettons donc que les hommes en déroute (les pertes) se réorientent plus aisément vers les positions tenues par leur état major et que ces derniers ont l’autorité nécessaire pour les faire rentrer dans les rangs. Souvenez-vous que le supérieur hiérarchique est le général du corps mais peut-être aussi le général d’armée.

Règle « Formez, sacré foutre nom de dieu ! »

L’unité est distante de son E-M tenir les hommes, rallier ceux dont les jambes flageollent revient aux officiers qui ne sont pas figurés à notre échelle car ils sont brigadiers le plus souvent et font partie de toute unité. Nul besoin ici d’être au contact de son E-M mais vous devez être commandé pour gagner 1 Vc et ne pas avoir fait mouvement durant le tour de jeu.

Les effets d’une absence de commandement sur les mouvements

Ils sont simples voire simplistes : l’unité perd 1 à sa capacité de Mouvement (Mv) qui est le chiffre en bas à droite des pions.

Ne mésestimez pas cette perte car cela implique des conséquences  :

  • A type de troupe équivalent (infanterie VS infanterie par exemple) l’ennemi en ordre vous faisant face n’a plus à payer de surcoût pour sortie de zone de contrôle ennemie.
  • Les mouvements de type « désengagement/ré-engagement » d’une infanterie vous sont interdits. Eh oui il faut 2 Mv pour quitter une ZdC ennemie puis 1 pour rejoindre la ligne de bataille mais vous n’en avez que 2  !
  • Attention aux traits « Passif/passive » sur Ligny par exemple car non commandées les troupes perdent également 1 Mv en début de tour, ne paralysez pas vos unités.

3 réponses pour “Le ralliement B-A BA”

  • genbriec Says :

    « sans être commandé on a qu’un seul truc qui nous conforte un peu : », un petit « n’  » entre « on » et « a » et un « s » à « il » au début du paragraphe les mouvements et ce sera parfait !

  • labaruss Says :

    Merci genbriec :o )

  • svea jacka miss smith Says :

    Brian Holtby (32 arrts) vid solide devant la bur des Capitals, particulirement au cours d’un 4 contre 3 sv toute fin de troisime priode. Tuuka Rask en aussi connu un fort match repoussant 34 des 37 TIRS dirigs vers lui.

Répondre