Wagram : division Boudet


Ordres de bataille, cartographie, scénarisation de la version historique.

Wagram : division Boudet

Message de setori » Jeu Sep 01, 2011 3:14 pm

la division Boudet sur Aspern disposait d'artillerie : 10 pieces de 6 et 4 obusiers de 5,7
Avatar de l’utilisateur
setori
 
Messages: 7
Inscription: Ven Sep 15, 2006 3:32 pm
Localisation: sete

Re: Wagram : division Boudet

Message de Belinconnux » Jeu Sep 01, 2011 5:11 pm

Tout à fait exact.
Cette artillerie fut capturée par les AUT durant les durs combats que mena la division sur l'extrême gauche FR. Napoléon déclara que c'était payer peu cher que cette perte pour une telle résistance.
Il est envisageable de fournir un pion artillerie à Boudet. C'est surtout l'augmentation de la portée des pièces de la Lobau qui est importante. Entre les deux villages elles doivent atteindre la route.
J'adore les plans qui se déroulent sans anicroche.
Vive l'Empereur !
Belinconnux, grenadier de la Vieille Garde
Image
Belinconnux
 
Messages: 110
Inscription: Mer Mar 16, 2005 7:09 pm
Localisation: Ignoble du Bordelais

Re: Wagram : division Boudet

Message de labaruss » Jeu Sep 01, 2011 5:36 pm

Belinconnux a écrit:Tout à fait exact.
Cette artillerie fut capturée par les AUT durant les durs combats que mena la division sur l'extrême gauche FR. Napoléon déclara que c'était payer peu cher que cette perte pour une telle résistance.


Oui bon à notre échelle ces deux pions tiennent un peu mais guère longtemps, ne serait-ce que par leur effectif (1Vc 7 le second Vc 3). On pourrait certes répartir les effectifs équitablement, mais attention à ne pas tomber ds le grand n'importe quoi ensuite (genre pourquoi pas faire pareil dur le plateau et scinder toutes les unités autrichiennes en deux ...). Après y'a plus de règle quoi...


Il est envisageable de fournir un pion artillerie à Boudet.

On peut en effet le prélever d'ailleurs. Cela fera une prise aisée pour l'autrichien mais lui fera perdre pitet un tour pour cela....

C'est surtout l'augmentation de la portée des pièces de la Lobau qui est importante. Entre les deux villages elles doivent atteindre la route.


On va déséquilibrer complètement l'existant et donner un sens entièrement nouveau à l'artillerie... Je suis très moyennement favorable.

La route est à 7 à 10 hexs des artilleries soit entre 1750 m. et 2500 m. C'est trop long pour être efficace et mes distances (carto) sont justes. Ce qu'on peut admettre c'est de booster la portée des pièces de 18 £ mais il n'y a guère que deux ou trois pions au max. Booster cela veut dire leur donner 1 de plus en portée. Elles n'effleureront qu'à peine la route alors (portée 7 puisque le 12£ porte à 6 hexs).

A moins de booster entièrement l'artillerie de 1 de portée et ici passer donc les 18 £ à une portée de 8 ... A voir.
Dans la guerre, tout est simple, mais le plus simple est difficile (Clausewitz). Un bon jeu aussi...
Avatar de l’utilisateur
labaruss
Site Admin
 
Messages: 330
Inscription: Sam Jan 24, 2004 3:21 pm
Localisation: Saint-Paul

Re: Wagram : division Boudet

Message de Belinconnux » Ven Sep 02, 2011 3:42 pm

Quelque soit le jeu et son système il est toujours très difficile de représenter la résistance acharnée de troupes très inféreures numériquement.

J'ai du le dire plus haut quelque part sur le forum mais les Autrichiens (et les canonniers français :wink: ) diront que les batteries de la Lobau battaient la route entre Aspern et Essling avec tant d'efficacité qu'ils n'ont pu atteindre ce dernier village. Reste à savoir où se situe la vérité (les pièces de 18£ et 24£ devaient bien atteindre la route) et la part de fatigue et de désorganisation des AUT après la belle résistance de Boudet. Probable qu'ils entendaient sur leur flanc gauche tonner la Grande Batterie aussi et que leur moral s'en ressentait. Klenau ne pouvait ignorer sa position avancée pouvant le mettre dans de sales draps en cas de rupture du centre.
J'adore les plans qui se déroulent sans anicroche.
Vive l'Empereur !
Belinconnux, grenadier de la Vieille Garde
Image
Belinconnux
 
Messages: 110
Inscription: Mer Mar 16, 2005 7:09 pm
Localisation: Ignoble du Bordelais

Re: Wagram : division Boudet

Message de setori » Ven Sep 02, 2011 3:50 pm

Rajouter un pion artillerie à Boudet, n'est pas évident.
Ce sera une prise facile pour les Aut

je suppose que il y avait de l'artillerie à l'intérieur d'Aspern (dans le grenier) et ça c'est dur à recréer sur WAN
Avatar de l’utilisateur
setori
 
Messages: 7
Inscription: Ven Sep 15, 2006 3:32 pm
Localisation: sete

Re: Wagram : division Boudet

Message de Belinconnux » Dim Sep 04, 2011 1:37 pm

setori a écrit:Rajouter un pion artillerie à Boudet, n'est pas évident.
Ce sera une prise facile pour les Aut

je suppose que il y avait de l'artillerie à l'intérieur d'Aspern (dans le grenier) et ça c'est dur à recréer sur WAN

:shock: :shock: :shock: tu es sérieux là? Tu as une idée du poids des canons à l'époque?
J'adore les plans qui se déroulent sans anicroche.
Vive l'Empereur !
Belinconnux, grenadier de la Vieille Garde
Image
Belinconnux
 
Messages: 110
Inscription: Mer Mar 16, 2005 7:09 pm
Localisation: Ignoble du Bordelais

Re: Wagram : division Boudet

Message de setori » Dim Sep 04, 2011 3:00 pm

Je pensais au grenier à blé et art au rdc.
Mais : 1 ce grenier était à Essling et pas à Aspern
2 il n'y a jamais eu d'artillerie dedans que des tireurs fantassins
Avatar de l’utilisateur
setori
 
Messages: 7
Inscription: Ven Sep 15, 2006 3:32 pm
Localisation: sete

Re: Wagram : division Boudet

Message de labaruss » Lun Sep 05, 2011 7:19 am

Attention à ne pas faire fausse route en cherchant à instaurer des détails historiques qui ne sont actuellement que secondaires. On pourra s'y attarder mais ultérieurement. Vue globalement après quelques parties, cette bataille n'est pas une mince affaire à jouer pour le joueur autrichien : sa tâche, si elle doit consister uniquement à tenter une percée vers les arrières fr est en pratique d'emblée vouée à l'échec étant donné ses effectifs initiaux, les distances à parcourir, et les possibilités de contre fr au vu de son redéploiement possible puisqu'il peut largement faire glisser une partie de son centre ou de son aile droite vers l'ouest voire le sud. Bref on ne doit pas simuler pour simuler uniquement sinon le scénario peinera à trouver des joueurs ayant envie d'incarner l'armée autrichienne.

On peut donner un trait à Boudet, mais encore faut-il avant cela s'interroger sur les possibilités de jeu Au et l'aspect ludique de cette bataille pour le joueur qui va l'incarner. Attention donc puisque l'au tend vite au punching ball !

A la lumière des parties faites, notre jugement doit avant tout porter vers les orientations induites du jeu par les positionnements d'objectif autant que ceux initiaux des troupes.
Le scénario est repassé en bêta pour tenter d'avancer sur ces points.

La bêta permet de restreindre le nb de parties en cours joués sur une version de tests, ces versions pouvant être multiples et évoulant rapidement (avec suppression à la clef de parties en cours).

Pour l'instant on se tient aux positions des armées cartographiées de Bowden qui forment le tissu de base de cette version de Wagram. D'autres versions historiques pourraient voir le jour avec un positionnement distinct. Mais actuellement nous travaillons sur cette base et je n'en ai pas d'autres à proposer pour cette bataille du 06 au matin.

Si nous possédons de la version de Bowden à 8h. au matin de la bataille, nous disposons aussi de différents documents illustrant les positions des armées plus tard dans la journée. Ces documents sont pour moi une forme d'objectif final à atteindre en termes de positionnements des armées. Notre scénarisation se fait depuis l'implantation d'objectifs au sol visant à orienter globalement les directions des troupes. D'autres batailles ont amené leur part d'expérience : nul besoin par exemple de placer un objectif sur Hougoumont à Waterloo puisque l'endroit est déjà naturellement en situation d'être disputé. Un objectif sert à attirer la convoitise de l'un ou l'autre des joueurs et tendre à un déplacement pas toujours inné.

A Aspern ce qu'on doit retenir c'est que Boudet tient le village et qu'il faut un certain nombre de tours à l'autrichien pour prendre la position. Cela induit un retard de timing, une mobilisation de Klenau qui n'est pas du coup ailleurs. Pour l'instant la protection offerte par le village me parait suffisante.

Sur la zone d'aderklaa des choses ne vont pas : le fait qu'aderklaa soit objectif pousse l'autrichien à le tenir dans une position défensive voire offensive (s'il mène bien ses troupes) et à contrer Masséna. Mais ça colle pas à la réalité : Kollow est sensé tirer plein est vers Raschdorf et Masséna est sensé glisser en opposition en s'orientant au sud, leur rencontre se faisant soit sur Breteinlee soit légèrement plus à l'est.
Macdonald doit lui tirer un poil plus au nord prenant les positions laissées libres par Masséna. Un mystère s'ajoute à tout ça : les positions éclatées des divisions de Bessières (sur le plan Bowden) qui doit pousser Nansouty à venir en soutien à l'ouest en face de Sussenbrunn. Dans notre odb, Nansouty c'est en fait Bessières moins l'artillerie. C'en est à se demander d'ailleurs si c'est Bessières qui doit être gé de corps ou Nansouty puisque toute le reste du corps est réparti ailleurs sur la carte (mais alors que faire de son artillerie qu'on positionnera où ?). J'aimerais donc que Kollowrath tende à l'est. Des remaniements sont donc testés, Aderklaa position naturellement disputable perd alors son objectif : c'est le seul moyen pour pousser l'autrichien à se porter au sud/sud-est et menacer l'arrière fr.

Sur le plateau de Wagram la situation est correcte. Mais elle est trop rapide et à l'avantage du fr : c'est pourquoi dans nos deux tests en cours le plateau se voit orné d'un retranchement global.Les docs historiques ne sont pas d'accord sur l'importance des ces préparatifs : certains plantent tout le plateau comme retranché d'autre jouent la ponctualité (notre version initiale). C'est donc nos tests qui font ici couperet et valeur de décision : même entièrement retranché le français finit par occuper la place et repousser l'autrichien plus ou moin sur Wagram : mission accomplie puisque le plateau se verra balayé si le français y consacre plus de troupes (qui n'iront pas au sud). Le test n°2 repositionne les objectifs fr sur le plateau, Neusiedel et Baumersdorf demeurant conquète facile et des leiux naturellement disputés.
La aussi mon credo est le suivant : trouver de la jouabilité et du ludique tout en tentant de permettre aux fr de finir la journée pratiquement en position géographique historique. Pas aisé comme toujours mais au moins là on continue à voir le plateau Au se dégarnir au fil de la partie et des percées fr se faire que ne pourront repousser les Au. Mais c'est jouable et même plaisant à jouer puisque le jeu défensif Au est cette fois moins frustrant puisqu'aidé par l'absence de zdc derrière les retranchements. Cette situation offre d'ailleurs l'occasion aux artilleries de se donner en tirs de contre-batterie.

Voilà à peu près où on en est. Mais faut tester un peu plus ces deux versions de test.
La première conserve les objectifs au selon une ligne verticale partant vers le sud de wagram. La seconde repositionne ces objectifs vers des carrefours ou agglomérations palcés sur les routes de replis fr. Mais je crains qu'il soit là extrèmement facile aux français de jouer le contre par le seul positionnement de détachements ds les quelques hexs urbanisés.
Dans la guerre, tout est simple, mais le plus simple est difficile (Clausewitz). Un bon jeu aussi...
Avatar de l’utilisateur
labaruss
Site Admin
 
Messages: 330
Inscription: Sam Jan 24, 2004 3:21 pm
Localisation: Saint-Paul







Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité



cron