Vous avez envie de quoi ?


Présentation des scénarios, discussion sur les modifications à apporter, proposition d'alternative ou de scénarios déclinés.

Re: Vous avez envie de quoi ?

Message de labaruss » Mer Nov 23, 2011 6:04 am

N'hésitez pas à suggérer des choses. La limite que nous avons à travailler différentes versions n'est qu'intellectuelle et relève plus du besoin de clarté afin de ne pas tomber dans la confusion (s'il se trouve trop de versions jouables ou trop d'évolution d'un même scénario).
Dans la guerre, tout est simple, mais le plus simple est difficile (Clausewitz). Un bon jeu aussi...
Avatar de l’utilisateur
labaruss
Site Admin
 
Messages: 330
Inscription: Sam Jan 24, 2004 3:21 pm
Localisation: Saint-Paul

Re: Vous avez envie de quoi ?

Message de labaruss » Mer Nov 23, 2011 6:54 am

Belinconnux a écrit:Oui c'est comme cela qu'il faut le voir.
néanmoins je pense qu'il conviendrait avant de se lancerr dans une nouvelle bataille de terminer celles que nous avons:
- équilibrage de Wagram en modifiant les conditions de victoire
- ajustement de Waterloo afin de réduire le nombre de nulles
- mise en place de ouatifs particulièrement sur Wagram (Reuss et Jean)


A propos :
Je ne vois pas beaucoup de nulle sur Waterloo, et vous ? Il est vrai qu'avec deux seuls objectifs on tend vers cela.
Comment équilibrer Wagram si ce n'est en donnant à l'armée la moins ... "armée" des conditions de victoires plus faciles à atteindre ? Autrement dit, doit-on chaque fois qu'une victoire repose sur la seule supériorité numérique et/ou l'expérience planter artificiellement une victoire "aisée" pour l'armée ayant le dessous ? Ca veut dire quoi équilibrer ? Ma position vise à reproduire la bataille en cherchant à rendre possible des fins de parties à peu près conforme à la fin de la journée en terme d'occupation géographique et de défection des armées. Nous l'avons je crois atteint, enfin presque puisque les positions autrichienne au soir sont encore plus reculées... Comment juger une victoire autrichienne alors ? En faisant juste mieux que Charles ce jour là ? C'est notre principe de gestion de le victoire qui coince alors car avec la seul gestion des effectifs/pertes et des points géographiques conquis on ne peut pas juger le repli d'une armée, à moins de donner à l'armée la moins forte un solde initial positif. Quoiqu'il en soit l'autrichien va rester à gérer une position défensive sans jamais pouvoir véritablement se montrer offensif...
Dans la guerre, tout est simple, mais le plus simple est difficile (Clausewitz). Un bon jeu aussi...
Avatar de l’utilisateur
labaruss
Site Admin
 
Messages: 330
Inscription: Sam Jan 24, 2004 3:21 pm
Localisation: Saint-Paul

Re: Vous avez envie de quoi ?

Message de Belinconnux » Mer Nov 23, 2011 5:46 pm

Faudra que je vérifie mes résultats mais dans mon souvenir je n'ai guère fais que des nulles à Waterloo. Mais je me trompe peut être et seul toi a une vision globale des résultats selon les cartes.

Observons le résultat historique de Wagram. Des pertes identiques et très lourdes (environ 30 000/35 000 hommes de chaque côté), des positions AUT occupées par les FR enfin de journée et une armée contrainte à la retraite car menacée d'être coupée en deux. Mais cette armée sera encore capable de livrer bataille à Znaïm 4 jours plus tard et d'y tenir l'armée française en échec pour finalement demander la paix (je passe sur les raisons ayant incité napoléon a ne pas pousser ses avantages à fond).
Donc les AUT sont battus et se replient. Les FR ont assez de forces en état (l'armée de Dalmatie de Marmont suivie par le IV° corps de MAsséna) pour les poursuivre. C'est donc une indéniable victoire française payée au prix fort.
Qu'observe je sur mes parties? Les AUT se font plier et battre avecc une forte différence de pertes mais l'armée tient en gros les positions comme le dit lab, que tenait son homologue historique. Nous avons donc une bonne scénarisation. Est ce aussi le cas en termes de jeu?
Devons nous positionner des objectifs uniquement là pour équilibrer le jeu, c'est vrai? La question reste ouverte.

Du coup cela a un impact sur les nouvelles scénarisation. C'est pour cela que je suis prudent en ce qui concerne La Moskowa. C'est un énorme choc frontal appuyé par des masses d'artillerie. Les RUS ont blindé leur front avec les 3 flèches et la grande redoute; leur droite est couverte par une grande plaine inondée de cosaques que le Prince Eugène saura manoeuvrer et tenir à distance (en même temps auraient ils pu vraiment gêner l'armée FR?); leur gauche est couverte par une forêt traversée/contournée par la route de Moscou. Je crains que si nous la figurons et donnons la possibilité aux FR de la prendre il ne soit guère difficile aux RUS d'en bloquer les débouchés.
J'adore les plans qui se déroulent sans anicroche.
Vive l'Empereur !
Belinconnux, grenadier de la Vieille Garde
Image
Belinconnux
 
Messages: 110
Inscription: Mer Mar 16, 2005 7:09 pm
Localisation: Ignoble du Bordelais

Re: Vous avez envie de quoi ?

Message de Ajax » Mar Avr 17, 2012 9:24 pm

Et pourquoi pas de grands et célèbres affrontement de l'époque, type "La Moskova" ou "Dresde" (campagne de 1813) ou encore "Marengo"; bref des affrontements "décisifs", qui nous remettent dans l'ambiance de l'époque (j'aime beaucoup jouer "historique", c'est vrai). Mes premières armes sur Wan, bien que battu jusqu'ici, m'ont fait naître les remarques suivantes: les cartes sont pour moi supérieure à celles de MP pour leur beauté, les silhouettes d'unités, comme la règle de moral et de ralliement après désordre, me rappellent mes jeux "Vae Victis": bref, je suis emballé et j'ai d'ailleurs complimenté Lab, déjà, pour cela. Mais deux chose m'échappent: pourquoi un malus -6 pour un tir sur batterie adversaire, alors que les contre-batteries étaient décisives dans les batailles de la Révolution et de l'Empire? De même un malus de -4 pour tir sur généraux, alors que des exemples de généraux ou même de maréchaux ayant reçu un boulet bien placé sont bien connus (Lannes, Bessières, D'Haupoult...)?
Bon, de toute façon longue vie à Wan et vivement plein de nouveaux scénars et de nouvelles belles cartes! :) :wink:
Image

"Si mes dragons tirent le sabre, ce sera pour charger!" Colonel Ordener campagne de France 1814
Avatar de l’utilisateur
Ajax
 
Messages: 3
Inscription: Sam Déc 22, 2007 10:51 pm
Localisation: Charleville-Mézières (08)

Re: Vous avez envie de quoi ?

Message de labaruss » Mer Avr 18, 2012 4:40 pm

Sans ces malus forts on verserait dans l'exploitation systématique de tirs ciblant l'art et les gens. Testé d'ailleurs :) D'autant que si l'on est tenté, chacun des deux joueurs le sera, tout tir devient tir de contre batterie.

A décourager cette utilisation de façon claire on ouvre des possibles puisque de loin en loin on pourra parfois se montrer oublieux : "Vu le taux de réussite bas, je ne tire plus sur les gens ennemis et finit par croire que chacun fait de même". Parfois donc on s'approche et parfois ce sera exploité par l'adversaire.

Pas impossible donc mais rare et c'est bien suffisant.
Dans la guerre, tout est simple, mais le plus simple est difficile (Clausewitz). Un bon jeu aussi...
Avatar de l’utilisateur
labaruss
Site Admin
 
Messages: 330
Inscription: Sam Jan 24, 2004 3:21 pm
Localisation: Saint-Paul

Re: Vous avez envie de quoi ?

Message de Belinconnux » Sam Mai 19, 2012 7:39 pm

J'arrive après la bataille c'est le cas de dire :wink:
Le fort malus pour tir de contre batterie s'explique justement parce que ce type de tir était considéré comme inutile et perte de temps. Les officiers l'interdisaient aux canonniers qui s'empressaient de répondre pourtant lorsqu'on l'on tirait dessus! La dispersion des pièces dans un batterie (entre 8 et 20 mètres selon les cas), la faible précision des tirs, l'absence de véritable obus explosifs (sauf les schrapnells anglais) explique que les tirs de contre - batteries étaient interdits. Les boulets étaient plus utiles pour labourer les bataillons (avec une efficacité qui reste à démontrer d'ailleurs).
Le capitaine Alexander Cavalié Mercer, qui commandait une batterie à Waterloo, illustre parfaitement ces propos dans son Journal de la campagne de Waterloo dont je recommande la lecture au passage.

Quant aux tirs sur les états major ils étaient rarement volontaires. Parfois des groupes d'emplumés étaient visés mais dans la fumée, l'excitation de la bataille, détourner une batterie pour viser un petit groupe de cavaliers très mobiles relève de la rareté.
Les morts au combats que tu cites l'ont été par les risques de la guerre : Lannes suite au quasi dernier rebonf d'une pièce Autrichienne en limite de portée, Bessières au début de la bataille par un boulet perdu et d'Hautpoul en pleine charge à la tête de ses cuirassiés. Dans aucun cas les généraux n'étaient visés (pour Hautpoul ce sont les risques du métiers).
Et puis si l'on compte le nombre d'heures de combats multipliées par le nombre de généraux et Maréchaux et rapportées au nombre de morts au final les pertes restent faibles.
J'adore les plans qui se déroulent sans anicroche.
Vive l'Empereur !
Belinconnux, grenadier de la Vieille Garde
Image
Belinconnux
 
Messages: 110
Inscription: Mer Mar 16, 2005 7:09 pm
Localisation: Ignoble du Bordelais

Re: Vous avez envie de quoi ?

Message de corybantes » Mer Mai 30, 2012 9:59 am

A quand une nouvelle carte ?
corybantes
 
Messages: 40
Inscription: Jeu Juin 23, 2011 11:32 am

Re: Vous avez envie de quoi ?

Message de Belinconnux » Ven Juin 01, 2012 11:38 am

On y travaille ma biche, on y travaille :wink:
J'adore les plans qui se déroulent sans anicroche.
Vive l'Empereur !
Belinconnux, grenadier de la Vieille Garde
Image
Belinconnux
 
Messages: 110
Inscription: Mer Mar 16, 2005 7:09 pm
Localisation: Ignoble du Bordelais


Précédente Suivante





Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités



cron